hit counter
Quelques conseils pour mener une vie écologique au quotidien | Blog | Je Suis Vert

Comment adopter un mode de vie écologique ?

Par le 26 mars 2022

De plus en plus, l’enthousiasme au zéro déchet s’observe chez bon nombre de personnes. En effet, l’amplification des mauvaises pratiques de vie est devenue une cause de la dégradation de la santé humaine.

Par ailleurs, ces agissements non conformes contribuent fortement à la destruction de l’environnement. Face à cette situation, une seule issue s’offre pour sauver l’homme et la planète : vivre de façon écologique. Mais concrètement, comment faut-il s’y prendre ?

Comment adopter un mode de vie écologique ?

Transformer la maison en un espace écologique

La maison est un espace de vie familiale, donc un coin de commodité et d’intimité. C’est au cœur du foyer que l’on vit la majeure partie du temps et il importe que l’éducation « zéro déchet » part de là. En effet, si de bonnes habitudes sont prises depuis la maison, il devient facile de les appliquer à l’extérieur.

Adopter une meilleure hygiène de vie est une forme de rééducation qui se fera en plusieurs étapes. La première consiste à débarrasser son espace de vie de tout ce qui encombre, en procédant à un tri. Pour une meilleure gestion du débarras, il est conseillé de réaliser trois tas. De façon concrète, il faudra faire une répartition suivant les objets à offrir, ceux qui sont à vendre et ceux qui seront vendus.

La deuxième étape est celle de la sélection des produits de nettoyage. La toxicité des nettoyants chimiques n’étant plus à démontrer, l’adoption de produits écologiques s’impose donc.

Pour ce faire, il est possible de fabriquer soi-même ses produits de nettoyage bio. Et pour ces préparations DIY, il existe de nombreuses recettes de grand-mère qui peuvent aider. Une autre option consiste à se procurer ces produits d’entretien écolo dans un point de vente spécialisé.

En dehors des nettoyants, de nombreux autres objets utiles au quotidien doivent également être renouvelés. Par exemple, pour la salle de bain, il sera nécessaire de sélectionner exclusivement du matériel bio. À titre d’exemple, il est possible de se procurer quelques outils sur le site https://www.caliquo.com.

Accorder une attention particulière à l’espace cuisine

En vérité, les cuisines sont de véritables coins pour les déchets alimentaires et plastiques. Pourtant c’est l’une des pièces les plus animées de la maison. Alors, pour assainir cet espace, il est recommandé de s’organiser pour une bonne gestion des résidus.

La première règle consiste à réaliser un compost avec les rejets organiques, et pour cela deux alternatives s’offrent à vous. Selon les besoins et l’espace disponible, il est possible de concevoir un lombricomposteur en appartement, ou un composteur à bac dans le verger. Grâce à ce procédé, les plants pourront bénéficier d’engrais bio pour mieux croître.

La deuxième règle se rapporte à une interdiction formelle de l’utilisation des emballages plastiques. En réalité, cette matière est à usage unique et ne peut donc être recyclée. Pour une cuisine respectueuse des normes environnementales, il faut privilégier l’usage de matériaux durables comme le bois, le verre ou encore le métal.

Ensuite, il est primordial que le film plastique et le papier aluminium cèdent la place au textile. En plus de couvrir les aliments de façon saine, l’étoffe rehausse le décor de la table.

Réorganiser l’espace de travail

Le mode de vie écolo se vit également au travail. Ici, il faut penser un système de gestion des ordures provenant de la bureautique : ordinateur, imprimante, etc. Par exemple, une conversion de fichiers Word en PJ ou PDF permettra de réduire considérablement les impressions.

Le document pourra alors être transféré sur une tablette ou autre appareil mobile pour une lecture et éventuellement des corrections. Au cas où une impression serait obligatoire, il serait judicieux de la faire en recto et verso ou au revers d’une feuille déjà utilisée.

Pour qu’un bureau accueille et donne l’envie d’y travailler, il importe qu’il soit bien rangé et surtout aéré. Pour cela, il existe des solutions très simples comme l’utilisation d’applications adaptées. De façon concrète, les programmes numériques tels que PNotes (sur Windows) ou Quick Notes (sur les Mac) sont très pratiques.

Grâce à ces outils informatiques, toute la paperasse du bureau disparait pour se transformer en fichiers numériques (moins encombrants).

Et enfin, il est conseillé de préparer soi-même ses repas afin d’avoir moins de tracasseries à la pause-déjeuner au travail. C’est également une façon simple d’avoir le contrôle du contenu de ses assiettes.

Adopter de bonnes manières même au restaurant

Consommer des plats sains et bio n’exclut pas les sorties au restaurant. Cependant, il faut pouvoir appliquer en ces lieux de bons gestes, protecteurs de l’environnement. D’ailleurs en y allant, le meilleur réflexe serait d’avoir sur soi des essuie-mains en tissu.

Pour éviter tout quiproquo avec le serveur, il serait préférable de lui donner des explications relatives à cette démarche. En parallèle à cela, vous pourriez prévoir un contenant éco afin d’y mettre vos restes de repas s’il y en a.

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.